2.9 C
Paris
lundi, décembre 5, 2022

Comment se paye un mandataire immobilier ?

Parmi les questions inhérentes au quotidien des mandataires immobilier, le salaire prend inévitablement place sur le podium. Vous avez peut-être envie de vous lancer dans ce métier. Il est important que vous ayez un éclairage sur la rémunération dans ce travail : comment et quand le mandataire immobilier est-il payé, quels sont les types de rémunérations d’un mandataire immobilier ? Découvrez dans la suite dans cet article les réponses à ces différentes questions qui s’avèrent cruciales.

Mandataire immobilier : salaire ou rémunération ?

Un mandataire immobilier est en effet un professionnel de l’immobilier qui ne détient pas de carte professionnelle. Il travaille pour le compte d’un agent immobilier qui dispose d’une carte professionnelle délivrée par une préfecture. Le mandataire immobilier travaille au sein d’un réseau en tant qu’agent indépendant plus qu’un agent immobilier. Ainsi, même si le terme salaire est très souvent utilisé, il n’est pas vraiment valable puisque le mandataire immobilier n’a pas le statut de salarié. Dans son cas, il faut plutôt parler de rémunération. Il reçoit un certain pourcentage sur ses honoraires à chacune de ses ventes. Ce pourcentage dépend du barème de l’agence.

Mandataire immobilier rémunération

Types de rémunérations d’un mandataire immobilier

Mandataire d’un réseau immobilier

Un mandataire dans un réseau immobilier reçoit en général une commission entre 60 et 80 % de ses ventes. Autrement dit, pour une vente de 10 000 euros hors taxes par exemple, il percevra une entre 6 000 euros et 9 000 euros comme compensation financière. Cependant, il doit reverser une commission au réseau s’il est indépendant.

Mandataire immobilier en agence

Le mandataire immobilier peut exercer dans une agence comme un salarié. L’avantage avec ce choix réside dans le fait que le mandataire immobilier a un revenu minimum fixe chaque mois. En dehors de cela, un mandataire immobilier en agence perçoit une commission comprise entre 20 et 50 % en fonction de son niveau. Il reçoit sa rémunération sur chacune de ses ventes lorsque l’acte authentique a été signé chez le notaire. Il est tout à fait possible en agence d’être recruté pour un contrat CDI.

Revenus d’un mandataire immobilier

Les gains d’un mandataire

Les revenus d’un mandataire immobilier dépendent en grande partie de ses performances, de ses ventes. En d’autres termes, ses revenus sont plus consistants lorsqu’il effectue plusieurs ventes. Plusieurs autres facteurs interviennent aussi. Parmi ces facteurs, on a la zone de travail, l’expérience du mandataire, la qualité du réseau de vendeurs, le dynamisme du secteur, le type de bien que le mandataire gère (appartement, maison, terrain, etc.).

Un mandataire immobilier bien formé peut atteindre 2 500 euros par mois à partir de la première année. Mais au début, il doit se faire accompagner par un agent immobilier expérimenté et maitrisant parfaitement le domaine pour apprendre les rouages importants du métier. Les évolutions des revenus d’un mandataire peuvent être très importantes. En effet, plus ils se constituent une grande base de clients et plus, il aura des ventes. Ainsi, il pourra augmenter son chiffre d’affaires (CA) et par transitivité augmenter ses revenus. De la première année à la troisième année, un mandataire peut faire doubler ses commissions mensuelles jusqu’à 5 000 euros s’il vise très loin.

Les pourcentages sur les commissions

Les pourcentages de commissions des mandataires immobiliers diffèrent d’un réseau immobilier à un autre. Mais généralement le pourcentage de rémunération sur chacune des ventes d’un mandataire immobilier est compris entre 20 et 90 % sans les taxes de la vente. Tout dépend en réalité du réseau immobilier dans lequel le mandataire se retrouve.

A LIRE :   Loi Pinel 2018 : la défiscalisation impôts

Quand le mandataire immobilier est-il payé ?

Les mandataires immobiliers sont payés seulement lorsqu’il y a un résultat. C’est-à-dire qu’un mandataire immobilier ne perçoit sa commission que lorsque la vente est conclue (l’acte de vente a été signé). Dans le cas où il est chargé de la mise en location d’un bien, il reçoit sa commission lorsque le locataire emménage et rentre en possession du bien. Le mandataire immobilier peut aussi être payé lorsqu’il apporte un bien à vendre. Dans ce cas, il aura un pourcentage sur la vente lorsqu’elle a été signée et payée.

Statut juridique pour un mandataire immobilier

Un mandataire immobilier a un statut d’agent commercial. Étant indépendant, il doit se choisir un statut s’il veut créer une entreprise.

Statut autoentrepreneur

Le statut autoentrepreneur constitue un statut juridique qui n’a pratiquement pas de frais fixes. Ce statut facilite la gestion (comptablement parlant). Il se base sur des frais variables. Autrement dit, en cas d’absence de vente, il est possible de ne presque rien payer à personne. Aussi, il est facile de faire de ce statut un statut définitif avec seulement 80 000 euros au plafond.

Statut Entreprise Individuelle (EI) ou Entreprise à Responsabilité limitée (EIRL)

L’entreprise individuelle est directement liée en nom propre à la personne physique qui la détient. Un des avantages avec ce statut est qu’il est facile de gérer la comptabilité soi-même. Les charges sociales sont payées uniquement au niveau des bénéfices et non des chiffres d’affaires de l’entreprise.

Statut SASU (société par actions simplifiée unipersonnelle)et EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée)

Il s’agit d’un statut autorisé par la loi pour les mandataires immobiliers. Il offre les mêmes avantages que le statut Entreprise Individuelle. Mais à ces avantages s’ajoutent la limitation des responsabilités que le mandataire a envers la société et la possibilité de gestion des rémunérations et des bénéfices.

Le mandataire immobilier est un professionnel exerçant avec un agent immobilier qui dispose d’une carte professionnelle. Un mandataire immobilier peut être indépendant ou rattaché à une agence. Dans tous les cas, les revenus de ce professionnel dépendent en grande partie de ses ventes. Ainsi, il reçoit un certain pourcentage sur la commission pour chacune ventes. Plus ces ventes sont importantes et plus son chiffre d’affaires grandit. Par ailleurs, le pourcentage sur ces ventes dépend de l’agence avec laquelle il travaille, de son niveau d’expérience ainsi que des biens qu’il gère. Le mandataire ne reçoit sa commission sur une vente que lorsque celle-ci est payée. C’est un métier qui paye bien. Un débutant peut espérer en moyenne entre 1 500 euros et 3 000 euros comme revenu mensuel. Si ce travail vous intéresse, n’hésitez donc pas.

En direct de notre magazine :