6.1 C
Paris
jeudi, décembre 1, 2022

Quoi vérifier avant d’acheter un poêle à granulés ?

Vous souhaitez acheter un poêle à granulés ? Vous vous posez encore la question de la pertinence d’un tel achat ? Bonne nouvelle, vous êtes au bon endroit. Nous allons lister au cours de cet article les différents points à vérifier absolument avant d’acheter un poêle à granulés.

Mais d’abord, qu’est ce qu’un poêle à granulé ?

Egalement appelé poêle à pellets, le poêle à granulé est un appareil de chauffage économique et écologique. Il est alimenté en granulés de bois, que l’on peut acheter dans des sacs de 15kg ou 20kg.

Le fonctionnement du poêle à pellets est très simple : Le poêle à granulé moderne s’allume et se régule de façon automatisée. Les granulés sont le combustible et sont acheminés automatiquement et au fur et à mesure dans la chambre de combustion de l’appareil. Cette alimentation en combustible s’effectue par le phénomène de gravité et d’aspiration et se module de façon intelligente en fonction de la température recherchée.

Ce type de chauffage est également appelé système de chauffage au bois autonome.

A contrario, le poêle à pellets à l’ancienne se gère et se charge manuellement. Une petite trappe permettra l’alimentation du réservoir en granulé de bois.

La définition du poêle à pellet étant précisée, vous devrez ABSOLUMENT vérifier quelques éléments avant de passer à l’acte d’achat. Abordons les ensemble !

3 questions à se poser avant d’acheter un poêle à pellet.

Avant d’acheter un poêle à granulé, vous devrez absolument vous assurer que votre domicile soit bien adapté à ce type de chauffage décentralisé.

Ma superficie à chauffer est elle adaptée ?

Les poêles à pellets conviennent pour des pièces sèches, comme les salons et les cuisines. En effet, le granulé de bois est un produit naturellement sec. La combustion du pellet permet donc de chauffer votre intérieur sans assécher l’air ambiant, grâce à une production d’humidité contrôlée. Ce type de dispositif est parfait pour chauffer un salon ou une cuisine.

La plupart des poêles à pellet du marché propose une puissance de 7kW à 12kW. Cette puissance permet de chauffer des pièces allant de 70m2 à 120m2. Vous devrez donc absolument éviter de recourir à ce type de chauffage autonome si votre superficie habitable est supérieure à 120m2 ou si la pièce ciblée est trop humide.

La configuration de la pièce à chauffer est elle adaptée ?

Pour une installation optimale du poêle à pellet, vous devrez vous assurer que la pièce soit bien aérée en air frais. En effet, le combustion des pellets produit du gaz carbonique et nécessite donc une ventilation adéquate. Il faudra donc prévoir une ouverture dans la pièce.

Il faudra également s’assurer que le poêle à granulé soit posé sur un sol résistant au feu, comme du béton ou de la pierre. En effet, les cendres produites par le combustible peuvent être très chaudes, inflammables et peuvent présenter un risque d’incendies. Pour des raisons de sécurité, un espace libre de tout matériau combustible doit être laissé autour de l’appareil.

Le poêle à pellet devra également être relié à une prise de terre pour des raisons évidentes de sécurité.

Avant d’investir dans ce type de chauffage, il faudra donc vérifier scrupuleusement que la pièce ciblée présente toutes les caractéristiques pour accueillir ce type de dispositif.

Mon budget annuel est il compatible avec ce type de chauffage ?

Au delà du prix du poêle à granulé, il faudra forcément aller un budget pour son fonctionnement. En effet, ce type de chauffage nécessite du combustible. Ce combustible a un certain coût.

Pour sa consommation annuelle, un poêle à granulé demande environ deux tonnes de pellets. Le prix du sac de 15 kg est actuellement compris entre 3,50 et 4 €. La consommation annuelle estimée d’un foyer sera donc d’environ 550 euros, selon les prix actuels du marché. Ce budget prévisionnel sera à ajuster en fonction du bilan énergétique de votre propriété.

A LIRE :   6 raisons d’acheter une pergola bioclimatique pour son jardin

Il faudra bien évidemment ajouter à ce budget, certaines prestations comme l’installation, le nettoyage, les révisions d’entretien, le ramonage.

A noter : le prix d’un poêle à granulé varie entre 1000 et 4000€. Les versions de poêle à pellet sans électricité peuvent atteindre un prix avoisinant les 5000€.

Ce tarif est abordable et pourra être encore mieux amorti grâce aux aides financières de l’Etat. Au même titre que les travaux d’isolation par l’extérieur, l’Etat propose plusieurs dispositifs pour vous assister dans votre investissement :

  • La prime énergie
  • L’éco-PTZ ou prêt à taux zéro pour financer votre installation
  • Une TVA réduite à 5.5%

Tous ces éléments pécuniers devront forcément être pris en considération au moment d’envisager l’achat de ce type de chauffage autonome.

En bonus, 6 conseils d’expert pour choisir un poêle à granulé !

Trop cher pour vous, pensez au poêle à granulé reconditionné !

Vous avez un budget serré, n’hésitez pas à vous offrir un poêle à granulé reconditionné. Intéressant financièrement, vous bénéficierez d’un appareil quasi neuf à petit prix. Tout poêle à granulé reconditionné est remis en état de fonctionnement et vérifié en tout point par des techniciens dont c’est le métier. L’appareil reconditionné sera ré-emballé, nettoyé et restaurer pour que vous puissiez l’utiliser comme à ses premiers jours. Une garantie est également proposée pour ce type de produit seconde main. N’hésitez donc pas à parcourir les offres chez les professionnels du reconditionnement, vous serez séduit par des prix des plus attractifs.

En direct de notre magazine :